Promotor en page de démarrage !

 

 
La Golf "PROTO" (SPORT MOTEUR n°426 de mars 1975)


VW GOLF "PROTO" 85CV:
un avant goût de puissance


La VW-Golf sera-t-elle, non pas la voiture de l'année, mais la voiture de la décennie ? Il n'est que de circuler dans nos rues pour que cette réflexion s'impose. Mise en vente au mois d'août 1974, la Golf a vite conquis le public belge. Sa ligne trapue et ramassée alliée à la réputation de robustesse et de service après-vente de VW l'ont .indiquée à la ferveur des foules comme la véritable héritière de la Coccinelle. Et 'ses caractéristiques principales, la traction avant, l'habitacle spacieux, le hayon arrière, 2 ou 4 portes au choix, ont fait le reste. Après tout juste 6 mois d'existence commerciale, 6.229 VW Golf ont déjà été livrées en Belgique. Un chiffre stupéfiant si l'on songe que la Coccinelle, naguère un best-seller en Belgique, n'a atteint en 1973 qu'un peu moins de 11.000 unités sur toute l'année, tandis qu'en 74, elle disparaissait du hit-parade.
En 74, les deux modèles les plus vendus (sans tenir compte des différentes cylindrées) ont été les Ford Taunus : 12.400 unités, et les Toyota Corolla : 11.960 unités.
Si la Golf continue sur sa lancée, il est évident que pour sa première année complète elle va, d'emblée, prendre place parmi les 3 modèles les plus populaires de Belgique. Une performance que, même chez Volkswagen, on n'espérait peut-être pas. En versions 50 ou 70 chevaux, la Golf court les routes. On ne voit plus qu'elle.
Mais en version 85 chevaux ?... Silence.
Il existe une version 85 chevaux ? (Petite voix.)

Non pas exactement. En tout cas, il n'en existe qu'un seul exemplaire, un cocktail assez corsé qu'un directeur enthousiaste des Ets d'Ieteren s'est fait préparer en coulisses. Des VW Golf plus puissantes, on en parle (ou plutôt, ou en chuchote) depuis longtemps : depuis que la Golf a été présentée. Selon la revue allemande Auto-Motor und Sport, il existe à Wolfsburg des intentions de Golf à 110 ou 115 ch DIN !
En attendant cette intéressante débauche de chevaux-vapeur, un responsable belge a voulu se donner un avant-goût de puissance en installant sous le capot de la Golf un moteur d'Audi 80 GL choisi parmi les meilleurs à la sortie de la chaîne. Le résultat est une LS rouge à bandes noires montée sur des jantes d'Audi 80 GT en alliage et des pneus Goodyear 175-13 série 70. Rien d'autre ne la distingue extérieurement, sinon l'essuie-glace de lunette arrière (déjà réclamé à l'époque de notre essai géant, dans Sportmoteur n° 406), qui est désormais disponible pour toutes les Golf, en option.


Volant style Scirocco ou Audi 80 GT, mais le tableau de bord reste celui de la Golf LS.

Ces Jantes alu
sont déjà disponibles
pour la Golf et
pour d'autres modèles,
dont les Audi 80.

les sièges baquets Recaro assurent un maintien parfait, nécessaire aux vitesses que la Golf peut atteindre en virages.

A l'intérieur, par contre, de beaux sièges baquets Recaro avec appuie- tête ont pris place. Le volant « sport » à trois branches ajourées tombe bien sous la main. Le tableau de bord est souligné d'une petite tablette à compartiments, pratique pour ranger un étui à lunettes, par exemple. Les instruments de contrôle sont ceux de la Golf LS 70 ch, et il n'y manque qu'un compte-tours et, peut-être, un manomètre de pression d'huile.
Quant aux détails, une installation stéréo complète l'aspect luxueux du modèle. Les ceintures de sécurité deux points s'enroulent automatiquement entre les sièges avant et se bouclent au moyen d'agrafes fixées au montant de la portière (entendez sur la portière, et non au montant du pavillon, derrière la portière). Cette ceinture est du modèle prévu pour les Volkswagen aux USA, et elle sera offerte en option pour la Belgique dans le courant de l'été.
Tous ces accessoires (à l'exception du moteur !) devraient d'ailleurs être disponibles d'ici un certain temps, ce qui intéressera sans doute nombre de propriétaires désireux de parfaire l'équipement de leur voiture.
Sur la route
Outre la perspective du plaisir qui découle de cet accroissement de puissance de plus de quinze chevaux, l'opération « proto 85 » sert un autre but : démontrer que la base de la Golf peut s'accommoder en toute quiétude d'un moteur plus gros, ce dont personne n'a jamais douté. Contact, démarreur, c'est parti.
Au contraire de beaucoup de tractions, même sportives, le volant de la Golf est très vertical. Ceci permet de reculer le siège baquet à la distance voulue pour une conduite confortable.
Une fois bien calé, le jeu commence. D'abord, les accélérations surprennent. La LS 70 chevaux atteignait un temps de 13" au 0-100, ce qui était très honnête, la version ± 88 ch descend à 11,5 secondes.
Quoique le moteur ne nous ait pas paru parfaitement réglé, la vivacité de l'engin encourage vite le conducteur à visiter les petites routes sinueuses et dégagées, et là, c'est un régal. Il ne s'agit pas tant des chevaux que du potentiel de la Golf qu'ils mettent en évidence.
Bien campée sur ses larges pneus, la petite bête stupéfie par la manière dont elle s'accroche des quatre roues tout au long des courbes. Les roues donnent réellement l'impression de mordre le sol. La caisse prend très peu de roulis, grâce aux amortisseurs plus durs, type Scirocco, et le siège baquet maintient le pilote parfaitement à sa place, de sorte qu'il ne doit pas se cramponner et peut concentrer ses efforts sur les pédales et le volant.
Un seul regret : celui de ne pas disposer d'un appareil pour mesurer l'accélération latérale, car la Golf proto accepte apparemment des pressions remarquables. La limite ? Celle-ci est réellement très, très loin, et à part les courbes de faible rayon où la Golf devient légèrement sous vireuse (ce qui se corrige automatiquement du volant, voire de l'accélérateur si vraiment vous êtes entré dans cette épingle comme un taré), nous n'avons pas expérimenté les vraies limites de la tenue de router de l'auto.
Pour ce faire, la prudence et le bon sens auraient voulu que nous allions à Nivelles, mais les dures réalités de la parution hebdomadaire nous en ont empêché.
L'équilibre train ayant -train arrière est une chose. L'aisance avec laquelle le train avant accepte le surcroît de puissance en est une autre. La direction reste en toutes circonstances légère et précise, et elle n'enregistre jamais les vives réactions dues au couple moteur, qui sont le lot de tant de tractions.
Quant à l'adhérence, elle est incritiquable, même au démarrage, aux passages de crêtes, ou à l'accélération en virage, à moins de vraiment libérer sans précaution aucune tout le potentiel du moteur.
Cet essai hors série était une occasion de tester à nouveau les freins de la Golf LS, qui ont parfois été critiqués'
Ceux du proto n'ont pas été modifiés, et le poids de l'engin est resté pratiquement identique, de sorte que cette vérification vaut pour les Golf 1500 normales. L'action du servo, c'est vrai, marque parfois un certain retard par rapport à la pression à la pédale, mais c'est plus une question d'habitude qu'un réel inconvénient. Quant à la puissance, sans appeler les superlatifs, elle s'avère plus que convenable; tout au plus faut-il pousser vigoureusement pour obtenir la décélération maxi, ce que la voiture admet volontiers tant l'adhérence des pneus série 70 est bonne. Côté endurance, un essai intensif n'a révélé aucune faiblesse. Conduire la Golf 85 ch à vive allure sur petites routes sinueuses est un vrai régal. Sa, maniabilité, son aisance dans les enchaînements de virages sont encore complétées par la précision et la douceur de la boîte de vitesses.
Reste maintenant à souhaiter que l'expérience puisse convaincre le successeur de Rudolf Leiding de donner le feu vert à une petite série de Golf GT de 100, voire 110 ch DIN. Je parie qu'à ce moment le golf, traditionnellement un sport réservé à un petit nombre, fera des adeptes !
 


88-85 ch din...à quand le mur des 100 ?
 
 

Atelier · Restaurations · Palmarès · Photos · Vidéos · A vendre · Contact

VW Motorsport Qui suis je ? La GTI Bosch K-Jetronic Wallpapers

 
 
Partenaires: Passions Golf GTI    Wolfsburg Store    Forum Golf One  Belgian VW Club
 
Copyright ©2005-2007 Promotor -  Tous droits réservés